Unifions toutes les sensibilités de gauche (indépendantes, opposées à la politique de Macron) en une fédération démocrate et sociale rose rouge verte - www.rezocitoyen.org

Accueil du site > Informations Générales > Démocratie et Socialisme > Unifions toutes les sensibilités de gauche (indépendantes, opposées à la (...)

Unifions toutes les sensibilités de gauche (indépendantes, opposées à la politique de Macron) en une fédération démocrate et sociale rose rouge verte

, par Gérard Filochemardi 16 mai 2017

Voir en ligne : http://www.filoche.net/2017/05/10/u...

C’est normal que la crise aigüe du PS provoquée par la trahison du quinquennat Hollande fasse de multiples réflexions, débats, oppositions, rebondissements, ruptures, reconversions, recomposition à gauche. Comme il s’agit de centaines de milliers de militants anciens et nouveaux, de millions d’électeurs, d’une longue tradition, culture, toute l’histoire de la gauche est en jeu.

En rompant avec le socialisme et la gauche pour rejoindre Macron, des centaines de cadres désertent. Le « centre » tient ce qui reste de l’appareil comme, il peut, en se voulant « autonome et vigilant » mais en affirmant de façon suicidaire qu’il s’agit de faire « réussir le quinquennat Macron ».

Le PS est « mort » déjà en 1958, 1968, 1969, 1983, 1993, 2002, 2007, 2012, et qu’en sera t il en 202 ? regardons au Portugal par exemple, ou 5 ans après Socrates ceux qui juraient que le PS était mort se sont alliés avec lui, ou comme en Allemagne ou le Spd pourrait s’allier à gauche avec Die Linke et les Grünen. Sans oublier le Labour ou Corbyn a remplace les blairistes…

Il reste 17 000 élus de terrain au PS français, hors les quelques milliers viennent de déserter leurs traditions, abandonner leurs origines, piétiner leurs valeurs, pour rejoindre la droite Macron, entrainant finalement à la base, assez peu de gens désorientés.

Mais il résiste toute une ossature historique militante, des élus, des municipalités, des départements, des régions, qui valent le coup, des implantations de longue date, des « vrais » socialistes expérimentés, et… un grand nombre de millions de voix en déshérence qui sont allées à l’abstention, exceptées les 2,4 millions de voix de Benoit Hamon et plusieurs millions de voix « utiles » chez JL Mélenchon.

Tout vieil appareil, tant qu’il n’est pas remplacé, renait de ses cendres.

Et on ne voit pas pointer spontanément un grand parti de gauche pluraliste, démocratique, comme le salariat en a tant besoin. Il va falloir y travailler.

il faut rassembler tout ce qui peut l’être, de sain et combatif, de socialiste et unitaire.

A côté du PS, on le voit, il y a cent éclatements, la gauche c’est 19 partis de gauche, 30 orientations en leur sein, et 8 syndicats au moins. La gauche est plurielle rouge, rose verte. Et, parce que divisée, parce que ses dirigeants n’ont pas été à la hauteur, elle vient de connaitre un immense désastre.

Comme le PS, le parti communiste est malheureusement divisé et affaibli. Les verts sont éclatés et affaiblis en multiples écoles. La « France insoumise » est une création plébiscitaire et sans tradition. La gauche socialiste un temps regroupée dans la motion B, atteignant 30 % et 25 voix, est re-divisée en sensibilités même si Christian Paul souhaite « un rassemblement de Mathias Fekhl à Gérard Filoche ». Partout il y a des richesses militantes et intellectuelles, nombreuses et talentueuses, elles ne méritent pas d’être « dégagées » mais rassemblées.

Le renouveau ne va venir du jour au lendemain. La gauche ce n’est pas un système plébiscitaire ni bonapartiste. La gauche ne se réduit pas aux harangues et aux estrades. C’est un maillage de partis, de syndicats, d’associations, de militants de territoires, entreprises, quartiers, bureaux, écoles, c’est une mixité fraternelle et créatrice, un lieu de mémoire et de création, d’attente et de dynamisme. Il faut tisser.

En une seule journée, ce mardi 9 mai, deux nouveaux mouvements ont été appelés publiquement : celui de Benoit Hamon, celui de Martine Aubry, Anne Hidalgo, Christiane Taubira. Les « hamonistes » se réunissent. Les « aubrystes » se réunissent. « Maintenant la gauche » se réunit. Et aussi la gauche socialiste, indépendante qui a survécu depuis 1995, que nous avons construite obstinément malgré les crises, avec nos réseaux militants, syndiqués et associatifs, dedans et dehors, appuyée par la revue D&S qui paraît opiniâtrement pour la 24 ° année, le social au coeur…

Notre proposition est de rassembler et unifier tout cela. Pragmatiquement, Consciemment. Pas à pas. En toute fraternité et transparence. Il ne faut pas nier les différences, les traditions de chacun sensibilité, ni leur imposer une verticalité à tout cela. Ca ne sert à rien de multiplier les structures, les mouvements n’y d’en créer deux par jour dans une absurde course de vitesse et de compétition. .

Ca ne sert à rien de se mouler dans la V° République et ses écuries présidentielles. Robert Buron appela en 1965 à un « mouvement objectif 1972 ». Puis en 1969 à un aussi grand mouvement « objectif 1976 ».

La méthode que nous proposons est de mettre en place un « conseil national régulier de la gauche unie » et d’y représenter toute les sensibilités de gauche des plus petites aux plus grandes sans préalable, ni exclusive – afin d’apprendre à travailler en commun. La méthode qui a permis de lancer « l’appel des cent » de faire une plateforme, de prendre quelques initiatives, au cas pas cas, et pas à pas. Une fois qu’on a défini les grandes valeurs communes, les façons pratiques de travailler, on avance au gré des événements, des luttes sociales et des échéances électorales.

Avec cette volonté d’aboutir, la pratique du consensus, on s’en sort !

ajouter un commentaire

1 Message

  • « Cherche entrepôt pour mise en bouteilles produits toxiques » (jc.cambadelis@solferino.fr)

    Des individus camouflés derrière le masque de Jean Jaurès vont changer de planque pour mieux rajeunir les emballages et réactualiser les dates des produits frelatés qu’ils espèrent vendre aux « sans dents ». En effet, leur chef Jean-Christophe Cambadélis, a annoncé sur France Inter que la célèbre bande dite « Parti socialiste » envisageait un changement de nom et de siège.

    Alertée, l’Organisation Mondiale de la Santé politique met en garde contre des risques d’intoxication pouvant dégénérer en macronite, maladie atypique qui peut tuer les plus faibles et revigorer les plus forts.

    Théophraste R. (Chef insoumis du service de distribution gratuite de désinfectants).

    Voir en ligne : https://www.legrandsoir.info/cherch...

    Répondre à ce message


Pour signaler un dysfonctionnement technique ou un contenu qui n’est pas à jour cliquez ICI

Site optimisé pour Mozilla/Firefox. Nous recommandons à nos lecteurs d'utiliser le navigateur Mozilla-Firefox afin de protéger leur vie privée.
Vous disposez d'un droit de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art 34 de la loi "Informatique et Libertés "). Pour l'exercer,adressez vous à l'association Rézo Citoyen, Maison des Associations, 21, allée Baco, 44000 Nantes: Contacter Rézo Citoyen
|Signaler un contenu illicite |Suivre la vie du site RSS 2.0 | Accueil du site | Qui sommes nous | Espace privé | SPIP | Rézo Citoyen soutien la Coop Ouvaton