Les autocongratulations de la gauche nantaise - www.rezocitoyen.org

Accueil du site > Pays de Loire > Les autocongratulations de la gauche nantaise

Les autocongratulations de la gauche nantaise

par le POI 44

dimanche 26 mars 2017

On apprend cette semaine dans un quotidien régional que la gauche nantaise unanime se félicite, à mi-mandat, de la politique menée par la municipalité en place. À la veille de l’augmentation des tarifs de la TAN, les habitants de la métropole qui ont vu une des promesses de campagne bafouée dans l’explosion des montants de la taxe d’habitation et de la taxe foncière apprécieront ces autocongratulations.

Quelle est l’origine de ces hausses votées par la gauche nantaise ?

Dans le débat d’orientations budgétaires de 2017 du Conseil métropolitain du 16 décembre 2016, à longueur de pages, il est évoqué « la diminution de l’intervention financière de l’État auprès des collectivités locales ».

Les conséquences pour Nantes Métropole sont ainsi chiffrées : « la contribution au redressement des finances publiques et au financement de la péréquation verticale devrait s’établir à 7,5 M€ en 2017, contre 13 M€ en 2016. Depuis 2013, ce seront ainsi 38,7 M€ de dotations qui auront été perdus, portant la DGF pour 2017 à 94,8 M€. En 2013, elle s’établissait à 133,5 M€, soit une perte de plus d’un quart en 4 ans ».

Plus loin, on lit encore « La poursuite des efforts de maîtrise de la masse salariale sera maintenue pour permettre d’atténuer l’impact des mesures nationales » et la maire de Nantes explique ainsi au quotidien Les Echos, en septembre 2016, qu’il s’agit de compenser la baisse des dotations de l’État tout en continuant à investir.

Il est donc parfaitement clair que la majorité municipalité nantaise a choisi de se faire le relais au niveau local de la politique d’austérité menée au niveau national, il est tout aussi clair que l’explosion des impôts locaux est une des conséquences des 13 millions d’euros de baisse de la dotation de l’État en 2016 et que la politique salariale qui sera menée en 2017 sera cadrée par la baisse de 7,5 millions d’euros de ces mêmes dotations.

Dans ce contexte d’austérité accepté et appliqué au niveau local, il est donc assez étrange qu’un adjoint PC de cette majorité de gauche aille jusqu’à suggérer que la politique décidée à Paris devrait s’inspirer de ce qui passe à Nantes !

Il serait donc possible de condamner la politique nationale de réduction des dépenses publiques, de condamner le pacte responsabilité et de se féliciter de ses conséquences locales ?

Pour leur part, les militants du Parti ouvrier indépendant condamnent la politique d’austérité, qu’elle soit menée à Paris, à Nantes ou ailleurs.

ajouter un commentaire


Pour signaler un dysfonctionnement technique ou un contenu qui n’est pas à jour cliquez ICI

Site optimisé pour Mozilla/Firefox. Nous recommandons à nos lecteurs d'utiliser le navigateur Mozilla-Firefox afin de protéger leur vie privée.
Vous disposez d'un droit de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art 34 de la loi "Informatique et Libertés "). Pour l'exercer,adressez vous à l'association Rézo Citoyen, Maison des Associations, 21, allée Baco, 44000 Nantes: Contacter Rézo Citoyen
|Signaler un contenu illicite |Suivre la vie du site RSS 2.0 | Accueil du site | Qui sommes nous | Espace privé | SPIP | Rézo Citoyen soutien la Coop Ouvaton