Etat espagnol : ¡ Ay Podemos ! - www.rezocitoyen.org

Accueil du site > Informations Générales > NPA > Etat espagnol : ¡ Ay Podemos !

Etat espagnol : ¡ Ay Podemos !

, par Antoine (Montpellier)jeudi 19 avril 2018

Révélations choc des coulisses bureaucratiques d’un parti qui, suite à son douloureux échec aux élections catalanes de décembre dernier, tentait de se relancer, en vue des prochaines élections, en invoquant l’esprit des Indigné-es (le 15 M) tout en prônant une alliance avec un PSOE (socialistes) pourtant terriblement aligné dans l’affaire catalane, mais pas seulement, sur le PP !

Un document "confidentiel" de Carolina Bescansa, l’une des cofondatrices de Podemos, membre du courant iglésiste mais en rupture de ban pour Vistalegre 2 sur une position appelant à dépasser la violente division Iglesias/Errejón et tombée en disgrâce de par ce congrès, a été diffusé, par erreur, pendant quelques secondes. Dans ce document elle propose à Errejón, réconcilié mais en tension avec Pablo Iglesias, une alliance pour prendre la tête de Podemos contre ledit Iglesias : à lui, la présidence de la Communauté de Madrid (élection en 2019), à elle la direction nationale du parti. Les termes de ce texte explicitent la mise à l’écart des membres du courant pabliste, à commencer par son chef de file madrilène nommément désigné, Ramón Espinar, l’un des responsables de la "dérive politique" qu’il s’agit de bloquer ! eldiario.es publie ce document qui va, bien sûr, faire grincer des dents dans Podemos mais surtout qui donne une sacrée image de ce qu’est Podemos en termes d’appareil : les chefs discutent en secret et manoeuvrent loin de la masse des adhérent-es. Esprit du 15 M où es-tu ? Podemos se confirme être de plus en plus un parti assez comme les autres ou en voie accélérée de le devenir...

Cela tombe mal dans une période où il tente de surmonter son échec en Catalogne et le produit dérivé de cet échec au niveau de tout l’Etat espagnol. Avec en vue les prochaines municipales et autonomiques par où s’établit la stratégie de conquête du pouvoir central...avec le PSOE (les élections générales auront lieu en 2020). Déjà que la préparation de la campagne des autonomies à Madrid s’annonçait crispée entre Iglesias et Errejón... Celui-ci s’empresse de dire qu’il n’avait pas connaissance de ce document de Bescansa et que évidemment il refusait la proposition qu’elle lui fait ! Cliquer ici

ajouter un commentaire


Pour signaler un dysfonctionnement technique ou un contenu qui n’est pas à jour cliquez ICI

Site optimisé pour Mozilla/Firefox. Nous recommandons à nos lecteurs d'utiliser le navigateur Mozilla-Firefox afin de protéger leur vie privée.
Vous disposez d'un droit de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art 34 de la loi "Informatique et Libertés "). Pour l'exercer,adressez vous à l'association Rézo Citoyen, Maison des Associations, 21, allée Baco, 44000 Nantes: Contacter Rézo Citoyen
|Signaler un contenu illicite |Suivre la vie du site RSS 2.0 | Accueil du site | Qui sommes nous | Espace privé | SPIP | Rézo Citoyen soutien la Coop Ouvaton