Agir pour exiger la libération de Salah Hamouri - www.rezocitoyen.org

Accueil du site > Pays de Loire > AFPS-44 > Agir pour exiger la libération de Salah Hamouri

Agir pour exiger la libération de Salah Hamouri

dimanche 27 août 2017

Écrivez ou envoyez le modèle ci-dessous pour demander la libération immédiate de Salah Hamouri


Monsieur le Consul, ou Monsieur le Ministre des affaires étrangères
ou Monsieur le Président de la République,
Je viens d’apprendre l’arrestation de Salah Hamouri par le message de son épouse Elsa Lefort, retranscrit ci-dessous :
"Salah Hamouri a été arrêté cette nuit à notre domicile de Jérusalem-Est par l’armée d’occupation venue en grand nombre le cueillir dans son sommeil. Comme souvent, les autorités militaires ne donnent aucun motif à cette arrestation et nous n’avons que peu d’informations au sujet de sa détention, il n’a pu contacter personne. Nous demandons à la France d’agir avec conviction pour protéger et obtenir la libération de notre concitoyen qui subit une fois de plus l’arbitraire israélien."
L’arrestation de notre concitoyen est inadmissible et insupportable. Les autorités françaises ne doivent pas laisser passer une telle infamie.
Je vous demande d’œuvrer dès aujourd’hui, au nom de la France, pour la libération de Monsieur Salah Hamouri.
Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de ma haute considération.


Voici ci-dessous les adresses auxquelles vous pouvez écrire :
1 -Consulat général de France à Jérusalem en suivant ce lien :
https://jerusalem.consulfrance.org/
2 - Contactez-nous-par-mail
Ministère des affaires étrangères à l’adresse suivante :
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/me...
En remplissant le formulaire avec comme objet « Français de l’étranger »
3 - Présidence de la République
http://www.elysee.fr/ecrire-au-pres...


Le contexte
1 - Communiqué du bureau national du 24 aout
Salah Hamouri, a été arrêté mercredi 23 août dans la nuit, à son domicile de Jérusalem-Est, par l’armée israélienne d’occupation. Il a 32 ans. Il est Franco-Palestinien et a le statut de Résident de Jérusalem-Est où il vit.

Aucun motif ne lui a été signifié lors de son arrestation, ce qui est tristement la « norme » pour l’armée israélienne d’occupation envers les Palestiniens. Cet arbitraire, Salah en a l’habitude depuis son plus jeune âge : arrêté en 2005, il avait alors passé 7 années dans les prisons israéliennes. Il avait été libéré suite à un très large mouvement de solidarité notamment en France. Arbitraire et acharnement : à sa libération, il a été interdit de se rendre en Cisjordanie occupée où il entendait suivre des études d’avocat. Son épouse, de nationalité française, et son fils ne peuvent le rejoindre à Jérusalem-Est, interdits de séjour par l’arbitraire du pouvoir israélien : ils seraient « un danger pour la sécurité d’Israël ».

Après sa libération, il a contribué à faire connaitre la situation des prisonniers politiques palestiniens, notamment en France. Il vient d’obtenir son diplôme d’avocat et il se consacre maintenant à la défense des droits humains et des droits des prisonniers politiques palestiniens. Il n’entend pas plier, ni renoncer à vivre dans sa ville, Jérusalem-Est, sur sa terre, en Palestine avec sa femme et son fils. Rester, c’est résister ! Voilà pourquoi Israël veut le faire taire.

Cette nouvelle arrestation arbitraire est inadmissible et insupportable. La France a le devoir de défendre partout ses citoyens contre les injustices dont ils sont victimes. Les autorités françaises doivent se mobiliser fermement pour que soit mis fin sans délai à cette infamie.

La comparution du 23 août a conclu à une détention "pour enquête" - on arrête d’abord et on enquête après - sans qu’aucun chef d’inculpation ne soit retenu contre lui. Cela nous fait craindre que notre concitoyen ne soit encore une fois victime de l’arbitraire des forces d’occupation israéliennes et de la justice militaire d’occupation. La mobilisation citoyenne doit s’amplifier d’ici dimanche, date de la prochaine comparution qui pourrait être décisive pour notre ami et sa famille.

Salah Hamouri doit retrouver la liberté - tout comme les presque 7000 prisonniers politiques palestiniens. Il doit pouvoir vivre à Jérusalem avec sa femme et son fils. L’arbitraire et le harcèlement dont il est victime doivent cesser - tout comme l’occupation et la colonisation de la Palestine.

Le Bureau national de l’AFPS


2 - Message du dimanche 27 août
Le tribunal s’est réuni ce matin à Jérusalem. La détention de Salah Hamouri est prolongée de 48h, pour « les besoins de l’enquête ». C’est l’arbitraire et l’acharnement qui continuent . Nous en appelons solennellement au chef de l’État pour qu’il intervienne avec force auprès des autorités israéliennes, comme il l’a fait récemment pour deux compatriotes français emprisonnés en Turquie.

Nous devons absolument continuer et amplifier la campagne de messages, ( lire en haut de cette page) relancer nos partenaires, et partout où ça n’a pas été fait, écrire aux préfets pour transmission immédiate au Président de la République.

Salah Hamouri ne doit pas passer un jour de plus dans les geôles israéliennes. Nous sommes déterminés à obtenir justice.

ajouter un commentaire


Pour signaler un dysfonctionnement technique ou un contenu qui n’est pas à jour cliquez ICI

Site optimisé pour Mozilla/Firefox. Nous recommandons à nos lecteurs d'utiliser le navigateur Mozilla-Firefox afin de protéger leur vie privée.
Vous disposez d'un droit de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art 34 de la loi "Informatique et Libertés "). Pour l'exercer,adressez vous à l'association Rézo Citoyen, Maison des Associations, 21, allée Baco, 44000 Nantes: Contacter Rézo Citoyen
|Signaler un contenu illicite |Suivre la vie du site RSS 2.0 | Accueil du site | Qui sommes nous | Espace privé | SPIP | Rézo Citoyen soutien la Coop Ouvaton